Atouts et contraintes de la diversité génétique

De par son histoire, la Chèvre Commune Provençale n’a jamais été standardisée, ce qui lui confère une grande diversité génétique qu’il est indispensable de sauvegarder.

L’avantage de cette diversité, c’est que l’on a des animaux originaux présentant une multitude de phénotypes. Mais aussi ce sont des animaux rustiques qui ont une grande adaptabilité.

L’inconvénient, c’est que l’on ne doit pas essayer de fixer certains caractères, car cela induirait automatiquement une perte de la diversité génétique préjudiciable à la population dans son ensemble.

Globalement, on sait que cette chèvre a un potentiel laitier, mais il faut éviter de ne garder que les meilleures souches laitières. D’une part car les caractères étant peu fixés, l’héritabilité est très variable et une bonne chèvre peut donner une moins bonne chevrette, et réciproquement. D’autre part, on risque ainsi de perdre certaines lignées qui pourraient être intéressantes sur d’autres critères, comme les taux ou l’adaptabilité.

Cependant, on peut concevoir que certains éleveurs fassent de manière individuelle de l’absorption ou au contraire de la consanguinité, mais cela ne doit pas être la politique générale de sauvegarde.

Publicités